La fabrication de bière à Ay sur Moselle ne date pas d’aujourd’hui… Elle commença en 1840 avec la brasserie SCHLEITER située au lieu-dit « le Haut d’Ay derrière les Briguelles, sur le chemin qui conduit à Trémery« .

On y produisait, comme toutes les brasseries de l’époque, une bière trouble et acide de fermentation haute à conservation limitée. La bière était fabriquée et distribuée en tonneaux dans un rayon restreint.

Au cours des décennies suivantes, la brasserie SCHLEITER se développa, si bien qu’en 1898 elle employait 8 personnes travaillant jusqu’à 72 heures par semaine.

Au début du 20ème siècle, l’importation de bières allemandes et l’apparition de nouvelles taxes entrainèrent un ralentissement de l’activité brassicole.

La Première Guerre mondiale marqua un tournant pour la brasserie SCHLEITER. Après le rationnement des quantités d’orge et des droits à brasser, la production de bière s’effondra. Le matériel fut saisi pour maintenir l’effort de guerre. Les cuivres furent enlevés. La brasserie se retrouva sans moyens de production.

Les lendemains étaient difficiles. Les brasseries étaient en mauvais état et les matières premières étaient rares. Cet état de fait ne favorisa pas la reconstruction des petites brasseries.

Dans ce contexte, la brasserie SCHLEITER cessa son activité au début des années 1920. La bâtisse principale fut vendue en 1927 pour devenir une maison d’habitation. Le bâtiment de production fut utilisé comme dépôt par la brasserie Lorraine jusqu’en 1956 avant d’être transformé en distillerie puis en maison d’habitation.

Source: Site de l’Amicale Historique d’Ay